« Forbidden Colors », Ryuichi Sakamoto

Jamais on ne s’en lasse. Le doigté fin et subtil, léger comme une brise sur la côte japonaise par une fin d’après-midi d’été. Toujours aussi envoûteur. Les poils et les larmes à chaque écoute…

(La qualité de la vidéo laisse à désirer of course mais on est plutôt là pour la musique…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s